Recrutement 3.0 : dans la peau du candidat

Fidèles lecteurs, voici le 3ème et dernier article de notre série sur le recrutement avec le digital (si vous avez loupé l’épisode précédent, venez voir par ici). Aujourd’hui, on vous invite à passer de l’autre côté du miroir, en vous mettant dans la peau de celui ou celle que vous voulez ou avez déjà recruté. Entre légendes, interrogations et a prioris, voici l’analyse de la nouvelle recrue de la Team Web…par elle-même !

Analyse de mon persona 

Étape n° 1 : Origines

Après quelques temps chez les Kiwis en tant que responsable du marketing digital, me voilà de nouveau sur le marché français.

Mon objectif : trouver le job de mes rêves (rien que ça).

Mes critères de sélection :

  • Plutôt région PACA (#déjeunerenterrasseaddict)
  • Taille de l’entreprise : petite à moyenne équipe
  • Missions responsabilisantes et stimulantes
  • Culture d’entreprise : hiérarchie horizontale, bonne communication, entraide
  • Bonus ultime : tournée développement durable.

Préambule : Tranquillement installée dans ma recherche quotidienne variant entre l’APEC, les sites de spécialistes dans le marketing et Pôle Emploi, voilà que je reçois une notification de ce dernier. Malgré une expérience utilisateur rudimentaire (désolée les gars), je finis par retrouver l’espace « mes courriers » qui me conduit au précieux sésame.

Un courrier sur comment “je peux me reconvertir en tourneur fraiseur” plus loin, un message chaleureux me demande si je serais intéressée par un poste de che(fe) de projets marketing digital.

Construisons main dans la main votre stratégie digitale, prenez rendez vous avec nos experts

Étape 2 : Analyse de l’offre

Pourquoi j’ai craqué ?

  1. L’esthétique : je veux bien croire que le physique ne fait pas tout mais, il faut le dire, cette annonce était plutôt bien faite. Beaucoup d’éléments m’ont laissé penser que nous avions les mêmes obsessions goûts pour les chartes graphiques et polices de caractères. Plutôt convaincant pour mon côté designeuse du vendredi.
  2. Le contenu : tout d’abord le ton. C’est léger, c’est fluide, c’est construit, bref, on sent qu’on a affaire à des pros de la com et c’est rassurant. Ensuite, les qualités requises pour être le candidat idéal ont eu cet effet :

Et pour terminer le programme des réjouissances : des responsabilités, des missions diverses et variées, de beaux challenges en perspective et tout ça dans ma ville de résidence.

“Y’a plus qu’à !* Comme dirait l’autre !”

*Note pour plus tard : bannir cette expression de mon vocabulaire.

hoobit-adventure

Étape 3 : le coup de stress

etape 3-1

Ok… bon, en même temps, je pouvais m’en douter devant la qualité de l’offre, ils attendent forcément un candidat à la hauteur. Liberté du format et originalité… Game on !

bored sponge bob

Mon idée : Faire un portrait chinois. Pourquoi ? Car après avoir longuement épluché leur site web, les comptes des réseaux sociaux des membres, j’ai repéré ceci ;

Extrait de ma lettre de motivation ;

Un objet :
● Un port USB : Tombée dans la marmite du web étant plus jeune et autodidacte, je me suis formée aux différents outils du marketing et de graphisme au cours de mes différentes expériences professionnelles. Hautement motivée par la partie analytique de mon travail, je cherche toujours à appuyer mes décisions par des chiffres consolidés et des réflexions poussées. (A/B testing, SCRUM ou AGILE sont mes amis)[…]Une divinité :
● Shiva : Mes missions quotidiennes en tant que responsable digital ont été la gestion et l’optimisation de site web et de la relation client, le pilotage de projets (MOA et UX Design) et des équipes concernées (développeurs, force de vente, designer) . J’ai également accompagné des projets BtoB divers; du lancement de nouvelles marques avec l’élaboration de plan marketing, stratégie de ventes et de branding. Des projets toujours liés à une expérience client optimisée.
Mon mantra :
“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.” W.Churchill.

Et quelques jours plus tard, je reçois un email pour un premier entretien téléphonique !

happyyy

Etape 4 : Le parcours du combattant

Après ce premier entretien téléphonique ont suivi différentes épreuves.

  • Un jeu : une auto-évaluation de mes compétences sous forme de notation, un exercice intéressant pour cibler les attentes de l’entreprise.
  • Un premier entretien réel : avec les deux fondatrices Lucie et Silvia, deux heures d’entretien où je devais préparer au préalable un cas pratique pendant une heure.

Bingo ! J’obtiens mon sésame pour le carré d’or :

  • Un deuxième entretien avec Silvia pour qu’elle me présente les clients et les missions que j’aurais à effectuer (si j’étais prise bien sûr.)

Nous ne sommes plus que deux candidats. Donc je suis en bonne voie…

  • Un résumé de mes créations ; c’est-à-dire un mail avec des visuels, des projets ou autre permettant de me distinguer…
tired

Ce n’est pas de tout repos mais je veux vraiment ce job…

Etape 5 – Le graal

Plus d’un mois s’est écoulé entre la réception de ma candidature et le mail de proposition d’embauche mais je décroche enfin le précieux emploi !

I got the job

Si je devais résumer mon expérience, je dirais que ce processus m’a appris énormément sur la personnalité et les méthodes de recrutement de la Team Web mais surtout sur un environnement de travail axé sur une culture d’entreprise forte. Pour synthétiser tout ça, je vous propose un :

Top 5 des bonnes pratiques du recrutement dans le digital

Côté candidatCôté recruteur
  • Devenez un véritable enquêteur avant de postuler vous devez tout savoir (ou presque) sur votre entreprise cible.Ça peut paraître basique mais soignez vos CV et lettres de motivation et adaptez-les ! 
  • Demandez conseils à des pros (merci ma conseillère APEC)
  • Entretien : n’ayez pas peur de montrer qui vous êtes, ne pas feindre une personnalité rigide si vous êtes un boute-en-train par exemple.
  • Vous pouvez relancer votre candidatureet insister sur le fait que vous êtes vraiment intéressé(e).
  • Ne pas hésitez à se mettre en avant, vous êtes là pour convaincre que vous êtes LA personne qu’il leur faut, ce n’est pas un casting pour être figurant dans GOT.
  • En amont, recenser TOUS les critères dont vous avez besoin pour dresser le profil du candidat idéal.
  • Ne pas sous-estimer sa marque employeur, plus le candidat peut se renseigner sur votre activité, plus vous aurez des chances de tomber sur le bon.
  • Ne pas faire attendre les candidats (deux semaines pour une réponse grand maximum) : plus, vous risqueriez de passer à côté de jolis talents.Entretien : n’effrayez pas vos candidats.
  • La technique du “good cop bad cop” ça ne marche que dans les séries policières.Cherchez à vraiment connaître votre candidat et s’il pourra s’adapter facilement à l’équipe et au mode de fonctionnement de l’entreprise.

Comme vous pouvez vous en douter, je suis ravie de rejoindre cette équipe pleine de belles personnes et de beaux projets ! Alors si vous êtes dans la peau du recruteur, et que vous vous demandez comment utiliser le Digital pour vos recrutements, consultez notre offre de coaching !

Avec notre coaching digital, apprenez à prioriser et gérer vos opérations digitales

Qu'avez-vous pensé de ce post ?

Cliquez sur une étoile pour noter cet article !

Pas de notes pour l'instant. Soyez le premier à noter notre article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas aidé ...

Aidez-nous à nous améliorer !

Laisser un commentaire