gérer ses invitations linkedin

Comment gérer les invitations sur LinkedIn ?

Pendant chaque formation LinkedIn que j’anime, les participants me posent toujours la même question : « Dois-je accepter toutes les invitations que je reçois ? ». Spoiler : non, vous n’êtes pas obligé(e).

En revanche, bien gérer les invitations reçues et savoir envoyer des demandes de contact pertinentes sont des éléments essentiels de votre visibilité sur ce réseau professionnel. Que votre objectif soit de prospecter, recruter ou trouver des partenaires, voici nos bonnes pratiques pour bien gérer vos invitations LinkedIn.

Attention : avant d’inviter qui que ce soit sur LinkedIn, vérifiez la qualité de votre profil. Est-il bien rempli ? Votre description donne-t-elle envie d’entrer en contact avec vous ? Votre photo de profil est-elle professionnelle et chaleureuse ? Un profil avec photo est 7 fois plus consulté qu’avec la silhouette grise : ne perdez pas cette occasion de faire une première bonne impression !

Une fois ce point validé, voici nos réponses aux trois questions qui doivent vous tarauder chaque fois que vous allez faire un tour sur ce réseau social professionnel.

Inviter vos contacts existants sur LinkedIn

Commençons par le commencement : que vous débutiez sur LinkedIn ou que vous ayez déjà une bonne expérience de ce réseau professionnel , votre premier réflexe devra être d’inviter les personnes que vous connaissez déjà. Collègues, ancien patron, maître de stage si vous êtes tout jeune salarié, anciens élèves de votre promo ou clients actuels. En effet, un profil affichant moins de 50 connexions paraîtra inintéressant, voire suspect. A vous d’atteindre rapidement ce premier palier.

LinkedIn va vous proposer d’importer rapidement les contacts de votre carnet d’adresses : n’acceptez pas, malheureux(se) ! Vous allez vous transformer en ignoble spammeur, et envoyer en masse des invitations non personnalisées à tous vos contacts, de votre N+1 à votre concierge.

import contacts linkedin

Fuyez, pauvres fous !

Mon conseil : commencez par inviter votre cercle professionnel proche, et les suggestions LinkedIn se chargeront de vous faire penser à de nouvelles personnes, qui elles-mêmes vous renverront vers d’autres profils pertinents, etc. Et faites du cas par cas, en personnalisant vos invitations.

Accepter (ou pas) une invitation Linkedin

Vous n’êtes pas obligé(e) d’accepter toutes les demandes. Quand vous refusez une invitation, LinkedIn vous propose de passer directement à la délation, en notifiant que vous ne connaissez pas cette personne (et qu’elle a donc de vils desseins). Je trouve ça particulièrement stupide : si on n’invitait ou acceptait uniquement les personnes que l’on connaît sur LinkedIn, ce réseau social perdrait tout son intérêt ! Le Social Selling n’existerait pas et on passerait à côté de belles rencontres.

Mais avant d’accepter, allez faire un tour sur le profil de la personne : est-elle un prospect potentiel… ou un concurrent ? Son entreprise est-elle intéressante pour votre business ?  A-t-elle une activité sur ce réseau ? Interagit-elle avec ses contacts ou, mieux, publie-t-elle ses propres posts ?

Si la plupart des réponses à ces questions sont « oui », alors rien ne vous empêche d’accepter son invitation. La règle d’or : que ce nouveau contact puisse vous apporter quelque chose, et inversement.

Nouveau call-to-action

Mon conseil : si vous acceptez l’invitation, engagez tout de suite la conversation en message privé. Vous sortirez du lot (de contacts) sans effort et très positivement. Cela vous permet aussi de vérifier la réactivité de votre nouvel interlocuteur… parfois dans le mauvis sens !

message suite invitation linkedin
Ça a le mérite d’être clair… mais inapproprié

Envoyer vos propres invitations LinkedIn

Qui inviter ? Familiarisez-vous avec le moteur de recherche LinkedIn et identifiez les contacts intéressants de votre région ou de votre secteur d’activité. Basez-vous sur la classification Dream Team pour choisir vos cibles :

D comme Décideur : le recruteur, l’employeur, l’acheteur, le directeur…

R comme Relayeur : les prescripteurs, qui ne sont pas directement décideurs mais dont l’avis peut compter. Ce sont souvent vos pairs dans les entreprises.

E comme Expert : idéalement dans un domaine qui vous est étranger. C’est à lui que vous vous adressez si vous avez rapidement besoin d’une information pointue et de qualité.

A comme Ascendant : Jeune diplômé deviendra grand ! Ne pas négliger les contacts des juniors qui pourront un jour être utiles.

M comme Mentor : Vos professeurs, vos tuteurs de stage, vos anciens directeurs peuvent avoir ce rôle de mentor. Ces contacts font plutôt référence à des profils juniors ou jeunes diplômés.

Mon conseil : pensez aussi à inviter les personnes qui ont interagi avec les publications de votre entreprise. Elles ont eu accès à ces contenus grâce à la viralité de LinkedIn, mais n’ont peut-être pas pris le temps de mieux se renseigner sur votre activité. Si l’on regarde les statistiques natives, on voit que les posts diffusés depuis un profil ont en moyenne 10 fois plus de portée que ceux postés depuis une page entreprise (si vous ne connaissez pas la différence entre les deux, voici pourquoi vous devez absolument créer une page et non un profil pour votre marque).

Mais par pitié, personnalisez votre message ! Rien de plus insupportable que l’affreux « Je vous invite à faire partie de mon réseau professionnel sur LinkedIn ». Encore heureux que vous ne me proposiez pas une raclette en plein mois de juillet (quoi que ça ne déplairait pas à certaines personnes de la Team Web…. mais qui ?) ! Et soyez percutant, vous n’avez que 300 caractères pour taper dans l’œil de votre cible. Adaptez votre message, en indiquant toujours pourquoi vous l’invitez : rencontre sur un salon récent, interview dans la presse, connaissance commune…

message personnalisé invitation linkedin

Mettez en place votre routine

Ces conseils vous ont convaincus ? Passons à la phase deux : votre routine LinkedIn. Chaque semaine, invitez par exemple deux nouvelles personnes et acceptez deux invitations en engageant la conversation.

Profitez-en aussi pour interagir, sinon ça ne sert à rien : likez 3 publications chaque semaine (prospects, clients, relations) et idéalement, publiez un post de votre cru… Si vous suscitez des réactions avec vos contenus, cela vous donnera de nouvelles idées de personnes à inviter !

Dernière remarque : ici encore, la qualité prime sur la qualité. Avoir 600 contacts engagés vaut mieux que 10 000 contacts qui ne réagissent pas. Eh oui, LinkedIn aussi a un algorithme, et si vos contacts sont amorphes, vos publications seront reléguées aux oubliettes…

Vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes submergé par toutes les possibilités de ce réseau professionnel ? Pas de panique ! Contactez nos experts pour façonner ensemble une formation sur mesure pour enfin maîtriser LinkedIn.

Nouveau call-to-action

Qu'avez-vous pensé de ce post ?

Cliquez sur une étoile pour noter cet article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas aidé ...

Aidez-nous à nous améliorer !

Laisser un commentaire