Strategie d'emailing efficace

L’emailing est-il toujours un outil de marketing efficace ?

Qui n’a jamais entendu dire que l’emailing était mort ? En BTB comme en BTC, beaucoup font preuve d’une forte réticence quant aux résultats concrets que peut apporter une campagne email marketing.

Voilà maintenant plus d’un an que le RGPD est entré en vigueur. Beaucoup voyaient ce nouveau Règlement Général sur la Protection de Données comme une véritable mise à mort de l’emailing : une demande de consentement perçue comme trop compliquée, un nettoyage de la base de contacts drastique, qui allait faire chuter le nombre d’abonnés, etc. Bref, la fin des haricots.

En tant qu’agence de stratégie digitale, nous ne sommes pas de cet avis. L’email reste un outil marketing puissant et efficace, à condition d’adapter sa méthodologie et de le manipuler avec soin ! Découvrez dans cet article nos bonnes pratiques pour booster les résultats de vos newsletters, mails auto et autres emails de prospection. Que ce soit pour acquérir de nouveaux clients ou pour fidéliser ceux qui existent déjà, nous allons redonner toute sa gloire aux stratégies d’emailing. C’est parti !

La clé du succès de vos newsletters se trouve dans vos personas

La première étape pour envoyer des « newsletters qui claquent » à vos abonnés, c’est tout simplement de se mettre à la place de vos destinataires. Encore aujourd’hui, trop d’emails promotionnels généraux sont envoyés à d’énormes bases de contacts, avec dans l’esprit « on ratisse large, il y aura bien des contacts qui seront intéressés ! ».

C’est justement à cause de ce type de stratégies que l’email marketing a perdu en efficacité, et que de nombreux marketeux peinent à croire que les newsletters puissent vraiment être une source de business.

Or, plus votre message est personnalisé plus vous avez de chances que votre newsletter soit efficace.

A l’agence, toutes nos stratégies digitales sont construites suite à la réalisation d’un audit de présence en ligne, durant lequel nous révélons les personas de nos clients. C’est-à-dire le client idéal cible. Travailler votre persona vous permettra d’avoir une représentation très précise de la personne à qui vous vous adressez.
Vous pourrez ainsi avoir en tête les questions qu’elle se pose, les mots qu’elle utilise et les critères qu’elle prend en compte avant de passer à l’achat, pour créer des newsletters réellement pertinentes.

Découvrez ici la méthodologie pour bien définir vos personas.

Segmentez votre base de contacts en fonction de vos personas pour envoyer le bon message aux bons profils de contacts, et ce dès l’inscription. Cela évitera notamment que vos abonnés perdent l’intérêt qu’ils avaient en s’inscrivant à votre newsletter en recevant des messages qui ne les concernent pas vraiment. Vous limiterez ainsi les désinscriptions.

Il est même possible d’aller plus loin dans la pertinence de vos newsletters en se basant sur le parcours d’achat de vos cibles ! Une personne s’apprêtant à faire un achat passe par trois étapes dans sa réflexion :

Schéma questions buyer's journey-01

Elle n’est donc pas sensible aux mêmes arguments de vente selon la phase dans laquelle elle se trouve. Imaginez des scénarios d’emails qui pourraient vous aider à convertir vos prospects en clients et mettez en place du marketing automation !

Besoin d’un coup de pouce pour faire décoller votre stratégie d’emailing grâce à l’automation ?

Coaching Digital sur mesure

Quels résultats attendre vraiment de vos envois ?

Que vous désiriez drainer le trafic sur votre site e-commerce, mettre en avant vos derniers articles de blog, qualifier vos leads ou même booster vos ventes en boutique physique, une bonne stratégie d’emailing peut être votre alliée pour y parvenir ! Mais pour être sûr d’en tirer des résultats, encore faut-il les mesurer.

D’abord, tracker tous les liens présents dans votre newsletter est essentiel pour suivre vos résultats.C’est notamment grâce à cela que nous croyons dur comme fer en la puissance de l’emailing. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, pour beaucoup de nos clients, le trafic issu des newsletters fait partie du trafic le plus qualifié sur leur site.

Les personnes qui arrivent sur le site grâce à la newsletter restent bien plus longtemps sur la page de destination, visitent plus de pages et le taux de rebond est très faible. En paramétrant des objectifs dans Analytics, vous pourrez même aller plus loin dans l’analyse des retombées.

L’emailing est un canal de communication privilégié avec vos prospects et le nombre d’opérations possibles et imaginables est énorme. Un exemple simple à mettre en place :
Offrez des codes promos exclusifs à vos abonnés newsletter pour les remercier de vous suivre et ainsi booster vos ventes en ligne, ou même physiques (en montrant le mail sur son téléphone par exemple). Mesurez les retombées en comparant le nombre de ventes générées, comparé à un code promo différent véhiculé via d’autres canaux.

Envoi d’emailing : parlons pratico-pratique

Maintenant que votre stratégie d’emailing est bien définie, passons à la partie concrète de vos envois. Nous allons ici répondre aux questions que nos clients nous posent régulièrement et qui vous aideront sûrement à vous lancer.

Est-il possible d’envoyer mes newsletters professionnelles via Gmail ou Outlook ?

Techniquement, oui, il est possible de faire partir vos newsletters depuis ce genre de plateformes. Mais quelle mauvaise idée !

Gmail ou Outlook sont des messageries mail personnelles et non de véritables outils marketing. Le nombre d’envoi d’emails quotidiens est par conséquent très limité sur ces outils et ils ne vous permettront pas d’envoyer un email à plus de 500 destinataires différents… Pas très pratique pour avoir un marketing digital performant.

Ces messageries cherchent également à lutter contre l’envoi de spams et d’emails de phishing. En envoyant un trop grand nombre de mails vous risquez d’être considéré automatiquement comme un spammeur et vos emails ne seront tout simplement pas envoyés. Pire : la réputation de votre nom de domaine va dégringoler, et vous aurez beaucoup de mal à franchir les portes des serveurs de vos destinataires, même quand vous changerez de technique.

Et s’il vous fallait un dernier argument pour vous convaincre que Gmail et Outlook ne sont pas la solution optimale pour vos newsletters, ils ne vous permettent d’avoir accès à AUCUNE statistique sur le comportement de vos destinataires une fois la newsletter envoyée. Combien de personnes ont ouvert votre newsletter ? Combien ont cliqué sur un lien ? Sur lequel ont-elles cliqué ? Impossible de le savoir…

Alors quel outil d’emailing professionnel choisir ?

Il existe de nombreuses plateformes d’emailing : Mailchimp, SendInBlue, Mailjet ou encore Sarbacane. Toutes fonctionnent plus ou moins de la même manière et possèdent une version gratuite très complète comparée à Gmail ou Outlook.

À La Team Web, nous avons une petite préférence pour Mailchimp. Leader du marché, la solution dispose de beaucoup de fonctionnalités qui permettent de mener une stratégie très sophistiquée. Les autres solutions sont suffisantes pour des emailings simples, mais sont moins complètes pour nos besoins et ceux de nos clients. Nous pouvons vous coacher sur plusieurs semaines afin de vous aider à paramétrer l’outil et mettre en place votre stratégie d’emailing.

Quand envoyer ma newsletter ? Y a-t-il un jour meilleur que les autres ? Une heure idéale ?

Certains créneaux sont plus propices à l’ouverture des mails que d’autres. En BTB comme en BTC, le matin entre 7h et 9h ou la pause déjeuner sont des fourchettes plutôt efficaces. Mais encore une fois, la réponse se trouve dans vos personas ! Mettez-vous dans la peau de votre client cible : tout dépend de son secteur d’activité, de ses horaires, de la saison…

Dans un premier temps, vous passerez obligatoirement par des phases de tests de plusieurs créneaux horaires et jours pour affiner votre stratégie. Comparez les taux d’ouvertures et de clics lors de vos reportings mensuels afin de trouver le moment idéal pour contacter vos abonnés.

Et n’oubliez pas que certains facteurs externes peuvent tout changer ! Pas la peine d’espérer un taux d’ouverture record si votre envoi coïncide avec le début de la finale de la Coupe du Monde de Foot… Même la météo peut avoir son impact !

Comment éviter d’être mis en spam ?

Deux facteurs différents font que vos envois peuvent atterrir en spam : les filtres anti-spams peuvent bloquer votre newsletter s’ils la considèrent comme trop « à risque ». Vos destinataires peuvent également vous bloquer et vous signaler comme étant indésirable (donc spam).

Tout d’abord, pour bien arriver dans la boite mail de vos destinataires et passer à travers les filtres anti-spams, évitez :

– Les objets de mail beaucoup trop attractifs utilisant des mots comme « gratuit », « offert », « gagnez », « vite » qui rappellent les objets usuellement trouvés dans les authentiques spams
– Les mots ou phrases écrits en majuscules avec beaucoup trop de points d’exclamation
– De créer votre newsletter avec une seule grande image car les filtres ne sauront pas ce que votre mail contient

Une fois votre mail arrivé à bon port, comment éviter que vos abonnés vous mettent en spam ?

– La règle d’or est bien sûr de ne pas envoyer nos newsletters à des personnes n’ayant pas consenti à s’abonner ! Sinon, c’est évident qu’ils vous mettront en indésirable. Et c’est le début d’un cercle vicieux dont vous aurez les plus grandes peines à sortir.
– Mettez le lien de désinscription en évidence, on le trouve souvent en plus en haut et en bas des emails.
– Nettoyez régulièrement votre base de contact en désinscrivant vous-même des personnes n’ayant pas ouvert vos mails depuis des mois.

Voici quelques premières pistes qui vous aideront dans votre réflexion sur l’emailing. Vous voulez échanger avec un Consultant sur les meilleures stratégies à adopter ? Vous avez besoin de revoir une stratégie défaillante ? Nous pouvons vous coacher pour vous aider à retrouver des performances significatives et inscrire l’emailing dans votre stratégie marketing !

Coaching Digital

Qu'avez-vous pensé de ce post ?

Cliquez sur une étoile pour noter cet article !

Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas aidé ...

Aidez-nous à nous améliorer !

Comments: 2

Laisser un commentaire